Logo kath.ch Portal kath.ch – Das Internetportal der Katholischen Kirche der deutschsprachigen Schweiz
Eine Dienstleistung des Katholischen Mediendienstes, Zürich (Schweiz)
HomeDeutschitalianoenglish
Logo

2017   

A Sion, en Valais,


s'est déroulé le rendez-vous annuel des Supérieurs Majeurs religieux de Suisse....

L`Assemblée reçue à La PelouseL`Assemblée reçue à La Pelouse
»»» agrandir

 

Ensemble pour les autres: ce que démontre Point d'Ancrage à Fribourg

 

Une table pour tousUne table pour tous
»»» agrandir

Si par le passé chaque Ordre ou Congrégation contemplait avant tout sa propre œuvre et défendait jalousement les dons reçus de Dieu qui la faisaient être un fruit particulier pour l’Eglise, aujourd’hui un vent fort souffle vers de nouveaux horizons. Il faut lever l’ancre et mener la barque vers les appels pressants, quoique souvent silencieux et cachés derrière de grosses vagues. Les Missionnaires d’Afrique l’ont bien vite compris. Leur mission est ici s’ils sont ici ! Chaque mercredi, ils ouvrent leurs portes du grand réfectoire et accueillent les migrants pour un repas chaud. Deux fois par semaine ils organisent une permanence pour des cours de français, des conseils administratifs et des moments d’écoute respectueuse. Mais le plus beau dans tout cela, c’est la collaboration de plusieurs congrégations (Filles de la Charité, Sœurs de Notre Dame d’Afrique, Sœurs de St Joseph de Lyon, Soeurs Ursulines, les Soeurs Hospitalières de Sainte Marthe ...) qui font de ce Point d’Ancrage une présence visible de l’Eglise ponctuelle aux périphéries de notre monde. Nombreux sont aussi des volontaires, hommes ou femmes, laïcs, étudiantes et étudiants de l'Université de Fribourg qui donnent de leur temps et talents pour renforcer la qualité d’aide et travailler aux multiples tâches avec les migrants : cours de Français et accompagnements…ces gens qui nous apportent un vent frais et une raison d’aimer.

Religieuses, religieux et laïcs à l`ouvrageReligieuses, religieux et laïcs à l`ouvrage
»»» agrandir

Animation des enfantsAnimation des enfants
»»» agrandir
Le moment de se retrouverLe moment de se retrouver
»»» agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ordinations diaconales pour inaugurer l'année 2017

Les Missionnaires de St François de Sales de la Province France-Suisse ont vécu le samedi 28 janvier une journée de joie et d'émotion, avec les ordinations diaconales de 3 Frères en formation à Fribourg : les Frères Joannes, Johnson et Jose. Arrivés de l'Inde (Kerala et Andra Pradesh) en 2012 après leur cycle de Philosophie, ils ont suivi les cours de français, puis de Théologie à l'Université de Fribourg. Après leur ordination sacerdotale, deux d'entre eux resteront au service de la Province, tandis que le troisième rejoindra la Mission du Tchad et Cameroun.

 C'est Mgr Alain de Raemy, Evêque auxiliaire du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, qui a conféré le diaconat à nos 3 Frères, en présence d'une cinquantaine de prêtres et de nombreux amis. A noter la forte représentation de religieux, religieuses et laïcs originaires de l'Inde, pays d'où viennent aujourd'hui la majorité (1'400 sur 1'500) des Missionnaires de St François de Sales. 

P. Yves Carron, Provincial de France-Suisse

Qui sont les MSFS?

 

Quoi de neuf pour l'Avent ?

 Il y a parfois des liens curieux: qu'y a-t-il de commun entre l'Abbaye de Hauterive où vivent des moines cisterciens et l'Institut agricole de Grangeneuve ? Il y a des Reflets du silence

 

MUTUAE RELATIONES

Les liens réciproques entre communautés, ordres religieux, charismes et la hierarchie diocésaine, tel a été le sujet d'un échange vivement apprécié entre une cinquantaine de supérieures de communauté et de personnes de vie consacrée en Suisse romande et l'évêque du diocèse Fribourg-Lausanne-Genève

 

Plenum en Suisse romande 12.09.2016Plenum en Suisse romande 12.09.2016
»»» agrandir

 

500 ans de la Réforme - 600 ans Nicolas de Flüe

Un premier rendez-vous

 

 

 

Le 30 septembre fêté par les Missionnaires de St François de Sales

Mais qui sont-ils les MSFS ?

Missionnaires de St François de SalesMissionnaires de St François de Sales
»»» agrandir

Une communauté religieuse (Pères et Frères) fondée par le Père Pierre-Marie MERMIER, prêtre du diocèse d’Annecy, en 1838. Né au temps de la Révolution française et de ses dévastations en matière de religion, l’abbé Mermier constate durant son ministère de prêtre l’ignorance religieuse et l’indifférence grandissante. Le remède qu’il préconise à ses maux est le lancement de la mission pastorale. L’abbé MERMIER regroupe autour de lui quelques prêtres qui partagent son idéal missionnaire.  Ce petit groupe vit en communauté, avec les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance ; la communauté reçoit le nom de « Missionnaires de St François de Sales d’Annecy ». En fidélité au projet de notre fondateur, le P. MERMIER, les ministères « de base » de la Congrégation sont : la prédication itinérante, l’éducation de la jeunesse et les missions lointaines.

Dans notre Province France-Suisse, (36 Prêtres, 1 Frère et 1 séminariste en juillet 2016) un certain nombre de confrères animent des retraites (pour différents publics) ou des journées de récollection, en France comme en Suisse. L’éducation de la jeunesse se réalise concrètement par l’animation spirituelle (Aumônerie) de nos deux établissements scolaires : l’Institut Florimont, au Petit-Lancy (Genève, Suisse), qui accueille 1’300 élèves de la Maternelle à la Terminale, et l’Ecole-Collège-Lycée St François de Sales (Juvénat) de Ville-la-Grand, près d’Annemasse (Hte Savoie, France), avec 1’400 élèves, du CM 2 à la Terminale.

De nombreux confrères sont au service des diocèses pour un ministère en paroisse, à temps plein ou à temps partiel (diocèses d’Annecy et de Lausanne-Genève-Fribourg).

Il y a aujourd’hui dans le monde environ 1'500 MSFS, présents dans 27 pays, surtout en Inde et en Afrique. Le Supérieur général, P. Abraham VETTUVELIL (Indien) est à Rome.

 

L'Assemblée Générale de l'Union des Supérieurs Majeurs religieux (USM) a accueilli cette année le Père Anselm Grün, bénédictin du couvent de Münsterschwarzach en Allemagne, comme conférencier principal. Le thème: investir spirituellement

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
L’économie actuelle est en même temps imprégnée d’angoisse. Tout doit être enregistré et contrôlé. Autrefois on travaillait dans la bonne foi. De nos jours, tout doit être garanti juridiquement. On part du principe que les fautes sont inacceptables. Mais cette action économique basée sur la peur de faire des erreurs coûte cher et est contreproductive. La question se pose comment au monastère nous pouvons échapper à cette économisation et cette judiciarisation, comment nous pouvons créer un autre monde du travail dans nos milieux ecclésiaux, où règne la confiance, où l’être humain est au centre et qui réussit quand même économiquement...

 

...Pour moi, l’économie se pose sur trois pieds d’appui. Le premier pied d’appui est la parcimonie. La parcimonie ne concerne pas seulement la simplicité des confrères dans leur rapport aux choses. Elle exige aussi une bonne organisation du travail, afin d’avoir le moins de sujets de discorde possible. La parcimonie comprend pour moi aussi une administration légère qui ne gaspille pas son énergie dans la bureaucratie, mais qui organise bien et efficacement les processus de fabrication dans l’ensemble du monastère, les saisit au niveau comptable, qui établit un calcul des coûts clair, de manière à ce que les résultats puissent être évalués rapidement ...

...

une tâche importante, à travers un autre type de collaboration, d’approfondir non seulement la cohésion de la communauté mais aussi sa spiritualité. Je disais parfois avec humour : Nous travaillons 8 heures par jour et prions 3 heures par jour. Si nous travaillons pendant 8 heures les uns contre les autres, les trois heures de prière ne nous approcheront pas les uns des autres....

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 ...ce serait important de pouvoir parler lucidement de la pauvreté et de la communion des biens et de présenter sous l’angle économique des chiffres clairs qui décrivent notre pauvreté et communion des biens. D’autre part, nous devrions aussi considérer ce que fait la pauvreté et la communion des biens avec les autres membres et comment elles peuvent être vécues de manière saine.

Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 

 


2017   

A Sion, en Valais,


s'est déroulé le rendez-vous annuel de Suisse....

L`Assemblée reçue à La PelouseL`Assemblée reçue à La Pelouse
»»» agrandir

 

Ensemble pour les autres: ce que démontre Point d'Ancrage à Fribourg

 

Une table pour tousUne table pour tous
»»» agrandir

Si par le passé chaque Ordre ou Congrégation contemplait avant tout sa propre œuvre et défendait jalousement les dons reçus de Dieu qui la faisaient être un fruit particulier pour l’Eglise, aujourd’hui un vent fort souffle vers de nouveaux horizons. Il faut lever l’ancre et mener la barque vers les appels pressants, quoique souvent silencieux et cachés derrière de grosses vagues. Les Missionnaires d’Afrique l’ont bien vite compris. Leur mission est ici s’ils sont ici ! Chaque mercredi, ils ouvrent leurs portes du grand réfectoire et accueillent les migrants pour un repas chaud. Deux fois par semaine ils organisent une permanence pour des cours de français, des conseils administratifs et des moments d’écoute respectueuse. Mais le plus beau dans tout cela, c’est la collaboration de plusieurs congrégations (Filles de la Charité, Sœurs de Notre Dame d’Afrique, Sœurs de St Joseph de Lyon, Soeurs Ursulines, les Soeurs Hospitalières de Sainte Marthe ...) qui font de ce Point d’Ancrage une présence visible de l’Eglise ponctuelle aux périphéries de notre monde. Nombreux sont aussi des volontaires, hommes ou femmes, laïcs, étudiantes et étudiants de l'Université de Fribourg qui donnent de leur temps et talents pour renforcer la qualité d’aide et travailler aux multiples tâches avec les migrants : cours de Français et accompagnements…ces gens qui nous apportent un vent frais et une raison d’aimer.

Religieuses, religieux et laïcs à l`ouvrageReligieuses, religieux et laïcs à l`ouvrage
»»» agrandir

Animation des enfantsAnimation des enfants
»»» agrandir
Le moment de se retrouverLe moment de se retrouver
»»» agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ordinations diaconales pour inaugurer l'année 2017

Les Missionnaires de St François de Sales de la Province France-Suisse ont vécu le samedi 28 janvier une journée de joie et d'émotion, avec les ordinations diaconales de 3 Frères en formation à Fribourg : les Frères Joannes, Johnson et Jose. Arrivés de l'Inde (Kerala et Andra Pradesh) en 2012 après leur cycle de Philosophie, ils ont suivi les cours de français, puis de Théologie à l'Université de Fribourg. Après leur ordination sacerdotale, deux d'entre eux resteront au service de la Province, tandis que le troisième rejoindra la Mission du Tchad et Cameroun.

 C'est Mgr Alain de Raemy, Evêque auxiliaire du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, qui a conféré le diaconat à nos 3 Frères, en présence d'une cinquantaine de prêtres et de nombreux amis. A noter la forte représentation de religieux, religieuses et laïcs originaires de l'Inde, pays d'où viennent aujourd'hui la majorité (1'400 sur 1'500) des Missionnaires de St François de Sales. 

P. Yves Carron, Provincial de France-Suisse

Qui sont les MSFS?

 

Quoi de neuf pour l'Avent ?

 Il y a parfois des liens curieux: qu'y a-t-il de commun entre l'Abbaye de Hauterive où vivent des moines cisterciens et l'Institut agricole de Grangeneuve ? Il y a des Reflets du silence

 

MUTUAE RELATIONES

Les liens réciproques entre communautés, ordres religieux, charismes et la hierarchie diocésaine, tel a été le sujet d'un échange vivement apprécié entre une cinquantaine de supérieures de communauté et de personnes de vie consacrée en Suisse romande et l'évêque du diocèse Fribourg-Lausanne-Genève

 

Plenum en Suisse romande 12.09.2016Plenum en Suisse romande 12.09.2016
»»» agrandir

 

500 ans de la Réforme - 600 ans Nicolas de Flüe

Un premier rendez-vous

 

 

 

Le 30 septembre fêté par les Missionnaires de St François de Sales

Mais qui sont-ils les MSFS ?

Missionnaires de St François de SalesMissionnaires de St François de Sales
»»» agrandir

Une communauté religieuse (Pères et Frères) fondée par le Père Pierre-Marie MERMIER, prêtre du diocèse d’Annecy, en 1838. Né au temps de la Révolution française et de ses dévastations en matière de religion, l’abbé Mermier constate durant son ministère de prêtre l’ignorance religieuse et l’indifférence grandissante. Le remède qu’il préconise à ses maux est le lancement de la mission pastorale. L’abbé MERMIER regroupe autour de lui quelques prêtres qui partagent son idéal missionnaire.  Ce petit groupe vit en communauté, avec les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance ; la communauté reçoit le nom de « Missionnaires de St François de Sales d’Annecy ». En fidélité au projet de notre fondateur, le P. MERMIER, les ministères « de base » de la Congrégation sont : la prédication itinérante, l’éducation de la jeunesse et les missions lointaines.

Dans notre Province France-Suisse, (36 Prêtres, 1 Frère et 1 séminariste en juillet 2016) un certain nombre de confrères animent des retraites (pour différents publics) ou des journées de récollection, en France comme en Suisse. L’éducation de la jeunesse se réalise concrètement par l’animation spirituelle (Aumônerie) de nos deux établissements scolaires : l’Institut Florimont, au Petit-Lancy (Genève, Suisse), qui accueille 1’300 élèves de la Maternelle à la Terminale, et l’Ecole-Collège-Lycée St François de Sales (Juvénat) de Ville-la-Grand, près d’Annemasse (Hte Savoie, France), avec 1’400 élèves, du CM 2 à la Terminale.

De nombreux confrères sont au service des diocèses pour un ministère en paroisse, à temps plein ou à temps partiel (diocèses d’Annecy et de Lausanne-Genève-Fribourg).

Il y a aujourd’hui dans le monde environ 1'500 MSFS, présents dans 27 pays, surtout en Inde et en Afrique. Le Supérieur général, P. Abraham VETTUVELIL (Indien) est à Rome.

 

L'Assemblée Générale de l'Union des Supérieurs Majeurs religieux (USM) a accueilli cette année le Père Anselm Grün, bénédictin du couvent de Münsterschwarzach en Allemagne, comme conférencier principal. Le thème: investir spirituellement

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
L’économie actuelle est en même temps imprégnée d’angoisse. Tout doit être enregistré et contrôlé. Autrefois on travaillait dans la bonne foi. De nos jours, tout doit être garanti juridiquement. On part du principe que les fautes sont inacceptables. Mais cette action économique basée sur la peur de faire des erreurs coûte cher et est contreproductive. La question se pose comment au monastère nous pouvons échapper à cette économisation et cette judiciarisation, comment nous pouvons créer un autre monde du travail dans nos milieux ecclésiaux, où règne la confiance, où l’être humain est au centre et qui réussit quand même économiquement...

 

...Pour moi, l’économie se pose sur trois pieds d’appui. Le premier pied d’appui est la parcimonie. La parcimonie ne concerne pas seulement la simplicité des confrères dans leur rapport aux choses. Elle exige aussi une bonne organisation du travail, afin d’avoir le moins de sujets de discorde possible. La parcimonie comprend pour moi aussi une administration légère qui ne gaspille pas son énergie dans la bureaucratie, mais qui organise bien et efficacement les processus de fabrication dans l’ensemble du monastère, les saisit au niveau comptable, qui établit un calcul des coûts clair, de manière à ce que les résultats puissent être évalués rapidement ...

...

une tâche importante, à travers un autre type de collaboration, d’approfondir non seulement la cohésion de la communauté mais aussi sa spiritualité. Je disais parfois avec humour : Nous travaillons 8 heures par jour et prions 3 heures par jour. Si nous travaillons pendant 8 heures les uns contre les autres, les trois heures de prière ne nous approcheront pas les uns des autres....

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 ...ce serait important de pouvoir parler lucidement de la pauvreté et de la communion des biens et de présenter sous l’angle économique des chiffres clairs qui décrivent notre pauvreté et communion des biens. D’autre part, nous devrions aussi considérer ce que fait la pauvreté et la communion des biens avec les autres membres et comment elles peuvent être vécues de manière saine.

Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 

 


2017   

A Sion, en Valais,


s'est déroulé le rendez-vous annuel de Suisse....

 

Ensemble pour les autres: ce que démontre Point d'Ancrage à Fribourg

 

Une table pour tousUne table pour tous
»»» agrandir

Si par le passé chaque Ordre ou Congrégation contemplait avant tout sa propre œuvre et défendait jalousement les dons reçus de Dieu qui la faisaient être un fruit particulier pour l’Eglise, aujourd’hui un vent fort souffle vers de nouveaux horizons. Il faut lever l’ancre et mener la barque vers les appels pressants, quoique souvent silencieux et cachés derrière de grosses vagues. Les Missionnaires d’Afrique l’ont bien vite compris. Leur mission est ici s’ils sont ici ! Chaque mercredi, ils ouvrent leurs portes du grand réfectoire et accueillent les migrants pour un repas chaud. Deux fois par semaine ils organisent une permanence pour des cours de français, des conseils administratifs et des moments d’écoute respectueuse. Mais le plus beau dans tout cela, c’est la collaboration de plusieurs congrégations (Filles de la Charité, Sœurs de Notre Dame d’Afrique, Sœurs de St Joseph de Lyon, Soeurs Ursulines, les Soeurs Hospitalières de Sainte Marthe ...) qui font de ce Point d’Ancrage une présence visible de l’Eglise ponctuelle aux périphéries de notre monde. Nombreux sont aussi des volontaires, hommes ou femmes, laïcs, étudiantes et étudiants de l'Université de Fribourg qui donnent de leur temps et talents pour renforcer la qualité d’aide et travailler aux multiples tâches avec les migrants : cours de Français et accompagnements…ces gens qui nous apportent un vent frais et une raison d’aimer.

Religieuses, religieux et laïcs à l`ouvrageReligieuses, religieux et laïcs à l`ouvrage
»»» agrandir

Animation des enfantsAnimation des enfants
»»» agrandir
Le moment de se retrouverLe moment de se retrouver
»»» agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Ordinations diaconales pour inaugurer l'année 2017

Les Missionnaires de St François de Sales de la Province France-Suisse ont vécu le samedi 28 janvier une journée de joie et d'émotion, avec les ordinations diaconales de 3 Frères en formation à Fribourg : les Frères Joannes, Johnson et Jose. Arrivés de l'Inde (Kerala et Andra Pradesh) en 2012 après leur cycle de Philosophie, ils ont suivi les cours de français, puis de Théologie à l'Université de Fribourg. Après leur ordination sacerdotale, deux d'entre eux resteront au service de la Province, tandis que le troisième rejoindra la Mission du Tchad et Cameroun.

 C'est Mgr Alain de Raemy, Evêque auxiliaire du diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, qui a conféré le diaconat à nos 3 Frères, en présence d'une cinquantaine de prêtres et de nombreux amis. A noter la forte représentation de religieux, religieuses et laïcs originaires de l'Inde, pays d'où viennent aujourd'hui la majorité (1'400 sur 1'500) des Missionnaires de St François de Sales. 

P. Yves Carron, Provincial de France-Suisse

Qui sont les MSFS?

 

Quoi de neuf pour l'Avent ?

 Il y a parfois des liens curieux: qu'y a-t-il de commun entre l'Abbaye de Hauterive où vivent des moines cisterciens et l'Institut agricole de Grangeneuve ? Il y a des Reflets du silence

 

MUTUAE RELATIONES

Les liens réciproques entre communautés, ordres religieux, charismes et la hierarchie diocésaine, tel a été le sujet d'un échange vivement apprécié entre une cinquantaine de supérieures de communauté et de personnes de vie consacrée en Suisse romande et l'évêque du diocèse Fribourg-Lausanne-Genève

 

Plenum en Suisse romande 12.09.2016Plenum en Suisse romande 12.09.2016
»»» agrandir

 

500 ans de la Réforme - 600 ans Nicolas de Flüe

Un premier rendez-vous

 

 

 

Le 30 septembre fêté par les Missionnaires de St François de Sales

Mais qui sont-ils les MSFS ?

Missionnaires de St François de SalesMissionnaires de St François de Sales
»»» agrandir

Une communauté religieuse (Pères et Frères) fondée par le Père Pierre-Marie MERMIER, prêtre du diocèse d’Annecy, en 1838. Né au temps de la Révolution française et de ses dévastations en matière de religion, l’abbé Mermier constate durant son ministère de prêtre l’ignorance religieuse et l’indifférence grandissante. Le remède qu’il préconise à ses maux est le lancement de la mission pastorale. L’abbé MERMIER regroupe autour de lui quelques prêtres qui partagent son idéal missionnaire.  Ce petit groupe vit en communauté, avec les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance ; la communauté reçoit le nom de « Missionnaires de St François de Sales d’Annecy ». En fidélité au projet de notre fondateur, le P. MERMIER, les ministères « de base » de la Congrégation sont : la prédication itinérante, l’éducation de la jeunesse et les missions lointaines.

Dans notre Province France-Suisse, (36 Prêtres, 1 Frère et 1 séminariste en juillet 2016) un certain nombre de confrères animent des retraites (pour différents publics) ou des journées de récollection, en France comme en Suisse. L’éducation de la jeunesse se réalise concrètement par l’animation spirituelle (Aumônerie) de nos deux établissements scolaires : l’Institut Florimont, au Petit-Lancy (Genève, Suisse), qui accueille 1’300 élèves de la Maternelle à la Terminale, et l’Ecole-Collège-Lycée St François de Sales (Juvénat) de Ville-la-Grand, près d’Annemasse (Hte Savoie, France), avec 1’400 élèves, du CM 2 à la Terminale.

De nombreux confrères sont au service des diocèses pour un ministère en paroisse, à temps plein ou à temps partiel (diocèses d’Annecy et de Lausanne-Genève-Fribourg).

Il y a aujourd’hui dans le monde environ 1'500 MSFS, présents dans 27 pays, surtout en Inde et en Afrique. Le Supérieur général, P. Abraham VETTUVELIL (Indien) est à Rome.

 

L'Assemblée Générale de l'Union des Supérieurs Majeurs religieux (USM) a accueilli cette année le Père Anselm Grün, bénédictin du couvent de Münsterschwarzach en Allemagne, comme conférencier principal. Le thème: investir spirituellement

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
L’économie actuelle est en même temps imprégnée d’angoisse. Tout doit être enregistré et contrôlé. Autrefois on travaillait dans la bonne foi. De nos jours, tout doit être garanti juridiquement. On part du principe que les fautes sont inacceptables. Mais cette action économique basée sur la peur de faire des erreurs coûte cher et est contreproductive. La question se pose comment au monastère nous pouvons échapper à cette économisation et cette judiciarisation, comment nous pouvons créer un autre monde du travail dans nos milieux ecclésiaux, où règne la confiance, où l’être humain est au centre et qui réussit quand même économiquement...

 

...Pour moi, l’économie se pose sur trois pieds d’appui. Le premier pied d’appui est la parcimonie. La parcimonie ne concerne pas seulement la simplicité des confrères dans leur rapport aux choses. Elle exige aussi une bonne organisation du travail, afin d’avoir le moins de sujets de discorde possible. La parcimonie comprend pour moi aussi une administration légère qui ne gaspille pas son énergie dans la bureaucratie, mais qui organise bien et efficacement les processus de fabrication dans l’ensemble du monastère, les saisit au niveau comptable, qui établit un calcul des coûts clair, de manière à ce que les résultats puissent être évalués rapidement ...

...

une tâche importante, à travers un autre type de collaboration, d’approfondir non seulement la cohésion de la communauté mais aussi sa spiritualité. Je disais parfois avec humour : Nous travaillons 8 heures par jour et prions 3 heures par jour. Si nous travaillons pendant 8 heures les uns contre les autres, les trois heures de prière ne nous approcheront pas les uns des autres....

P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016P. Anselm Grün OSB - Mariastein 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 ...ce serait important de pouvoir parler lucidement de la pauvreté et de la communion des biens et de présenter sous l’angle économique des chiffres clairs qui décrivent notre pauvreté et communion des biens. D’autre part, nous devrions aussi considérer ce que fait la pauvreté et la communion des biens avec les autres membres et comment elles peuvent être vécues de manière saine.

Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir
Assemblée générale USM 2016Assemblée générale USM 2016
»»» agrandir

 

 


 


Sitemap