Sektenflyer
New Age aus christlicher Sicht

Qu’est ce qu’une ‘secte’?

Lorsqu’il s’agit de débattre du terme de ‘secte’, la variété de concepts avancés témoignent de la difficulté de saisir ce phéno-mène de manière conceptuelle. Parmi ces termes nous trouvons: culte destructeur, mouvements accaparants, Nouveaux Mouve-ments Religieux.

Afin de comprendre ce qu´est une ´secte´, les responsables de l´Eglise se demandent aujourd´hui ce qui rend la religion malade. Pour tenter de répondre à cette interrogation, nous utilisons actuellement en Suisse le ´thermomètre des sectes´, avec ses différentes unités de températures:

  1. température normale: je suis/le groupe constitue une réalité particulière; je m´engage dans le but de devenir meilleur/pour que le groupe atteigne ses buts. Le maître promulgue des ´Lebenskunde´ et entre en dialogue avec le disciple.
  2. Température légèrement plus élevée: je suis enthousiasmé: je suis/le groupe vaux/t mieux que les autres; pour que ceci ne change pas, je dois m´engager/le groupe doit rester soudé. C´est la seule chose que les gens devraient retenir. Les signes de démarcation identitaires sont primordiaux.
  3. Cela devient fiévreux: mon maître enseigne une nouvelle façon de vivre mon humanité - il m´encourage à abandonner ma vie passée - je n´appartient plus qu´au groupe de l´élite; chacun devrait, autant que possible, faire le même choix que moi. Naît alors une pression missionnaire: je dois convaincre les autres que seul mon groupe est authentique - c´est lui qui m´offre le salut.
  4. La fièvre monte: moi/mon groupe seul détiens/t le salut/la vérité. L´enseignement est parfait et originaire des Cieux (par des voix célestes). Le prophète est l´unique ´outil de Dieu´. Quiconque croit à/prêche une autre croyance est égaré. Ceux qui ne se joignent pas au groupe sont perdus. Le monde extérieur/mon monde antérieur (parents, compagnon/ compagne, collègues) sont démoniaques, de même que toutes les autres religions. La date de ma conversion/de mon entrée dans le groupe est déterminant dans ma vie; je m´extrais désormais de l´enfer (la vie actuelle) et des ténèbres (ma vie passée). Des marques identitaires caractérisent ma vie quotidienne (nouveau nom, habits particuliers, alimentation spéciale). Toute critique me met/met mon groupe en danger. Le comportement des individus est soumis à un contrôle. Des punitions sont infligées.
  5. De la fièvre à l´asphyxie: le maître est divin ; seul, je ne suis rien. On me demande de m´oublier. En tant que communauté, nous nous sanctifions mutuellement, les Cieux nous appartiennent; tout le reste doit être condamné. Il faut éviter, voire combattre, les incroyants (surtout ceux de la vie passée - parents, frères et sœurs, amis); l´incroyance est démoniaque, c´est un complot contre le groupe. Le groupe doit s´isoler du ´monde´. La communauté seule a droit sur la (sur)vie (arche de Noé). Je peux regarder la fin du monde en toute tranquillité car je serai sauvé. La guerre sainte est légitime, le martyre - souffrance du croyant - conduit au paradis; le suicide peut aussi s´avérer légitime dans la recherche de l´autre monde, meilleur (= paradis) (Temple solaire, Ouganda).
  6. Hypothermie: sur le papier, j´appartiens à une communauté/église, je profite des services de la communauté - parce que je paye l´impôt ecclésiastique - (par exemple, baptême, confirmation, mariage, accompagnement des mourants et enterrement). Je prends pourtant de plus en plus mes distances. La communauté m´est indifférente. Je me retire.

Quelle: Infosekten, 01.03.2002

Freitag, 1. März 2002

 
nach oben © Mittwoch, 17. Januar 2018, 07:54 Uhr · kath.ch/infosekten · infosekten@kath.ch